29 logements PSLA et une Cantine à Arcueil

NZI_ARC_FINAL-clair-1200.jpg
GIF-5-AXOS-URBAINES.gif
 
1-PLAN-MASSE.jpg

RT2012-10%
NF Habitat HQE

Lieu :
18, Rue Henri Barbusse 94 110 ARCUEIL

Maîtrise d’ouvrage :
Expansiel Promotion 

Maîtrise d’oeuvre :
NZI architectes (mandataires)
IN4 (structure)              
Thermifluides (fluides)
Ecallard (économie)
Agiracoustique (acoustique)

Sdp :
1874 m² SdP Logements
533 m² SU Cantine

Calendrier :
Concours 2019

Sur le thème habiter en milieu dense, nous avons tenu à travailler avec les questions de compacité et de relation de courtoisie avec l’environnement proche. 

La parcelle à l’angle des rues Henri Barbusse et Pierre Ronsard se trouve dans un quartier à l’architecture hétérogène, où se mêlent maisons pavillonnaires anciennes et petits collectifs allant de R+4 + combles. 

Le projet reprend l’épannelage allant de R+3 à R+5, en se retirant au maximum des ses voisins afin de limiter l’impact visuel et de retrouver l‘échelle du contexte : 

- Le bâtiment accompagne l’angle et se met en retrait côté rue Henri Barbusse (création d’un attique à R+3), réduisant ainsi l’échelle de ce dernier. 

- Côté rue Pierre Ronsard, nous concevons un skyline ouvert et très en retrait du pavillon voisin qui permettra la pénétration des lumières dans la cours et des vues vers le ciel depuis le coeur d’ilot. 

Matériaux de façade et colorimétrie sont en accord avec le contexte tout en conservant une diversité architecturale, présente dans le quartier. Il s’agit d’un bâtiment qui trouve sa volumétrie par les règles urbaines. Son identité se dessine à travers la lecture d’ immeuble conçu d’une grille de fenêtres simple, clair et généreuse et des horizontales exprimées par des corniches. Cette lecture faite d’horizontales et de superposition de volumes cherche à fragmenter la hauteur de l’immeuble réduisant son impact vertical. Les nombreux et généreux percements ont l’objectif de décrire une grille de façade et d’apporter de la lumière aux étages plus bas. 

Les formes courbes, que l’on retrouve aussi dans la forme de la cantine du RDC sont l’écho d’une insertion tempérée, et rappelle d’une certaine façon les formes ludiques adaptées aux programmes destinés à la petite enfance.